Robustes, naturelles et écologiques, ces assiettes en bois sont idéales pour une présentation élégante et naturelle. Un choix écologique et durable.Les assiettes en bois sont fabriquées artisanalement à partir de bois sec sélectionné pour une grande longévité. Je propose des assiettes en bois de formes variées, plates, légèrement creuses ou très profondes (écuelles) dans différentes essences de bois.width=

Assiettes en bois

Utilisée de tout temps, l’assiette en bois est robuste, esthétique, écologique, parfaitement adaptée à un usage alimentaire et quotidien (à condition toutefois d’utiliser les essences appropriées et autorisées: tous les bois exotiques (teck, acacia, manguier…) sont notamment interdits en France pour l’usage alimentaire).

Si vous souhaitez composer un service d’assiettes en bois, n’hésitez pas à varier les essences de bois et les formes. Votre table n’en aura que plus de caractère. Mais si vous préférez un service homogène, quelques séries d’assiettes semblables sont généralement disponibles.

Chaque assiette en bois est réalisée manuellement au tour à bois, dans mon atelier savoyard. Je vous propose aujourd’hui un choix d’assiette en bois de frêne, érable, hêtre et en bois fruitiers: noyer, merisier et cerisier, pommier… avec différentes formes: assiette plate ou creuse, écuelle plus profonde et des assiettes en bois originales, avec des bords irréguliers.
Je n’ai jamais tous les modèles ou toutes les essences: le choix du bois est primordial, et approvisionnement pas si simple quand il est fait en local!

Les assiettes en bois reçoivent une finition huilée (huile de colza biologique, celle qu’on utilise pour la cuisine), seule solution réellement alimentaire. Il n’y a aucun collage, c’est du bois massif.

Des assiettes pour bébé, enfant, pour le dessert, assiettes d’inspiration médiévale sont également disponibles. Mais si malgré tout vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, n’hésitez pas à me contacter, je travaille également sur commande, et je dispose généralement de stock dans plusieurs essences de bois.

Un peu d’histoire: la vaisselle en bois
La vaisselle en bois était déjà utilisée par les gaulois, cependant peu de vaisselle en bois nous est parvenue, du fait de sa mauvaise conservation sur une si longue période. A l’époque gallo-romaine, le bois cède peu à peu la place à la céramique, pour faire son retour à partir du 3ème siècle.

 

L’archéologie ne peut pas en attester, mais on estime que la vaisselle en bois était très largement utilisée au Moyen Age. Le tour à perche apparait, le tourneur l’actionne au pied, en pressant une pédale qui entraine la rotation de la pièce de bois, de manière alternative, dans un sens puis dans l’autre. Le métier de “jattier” (tourneur d’écuelles en bois) se pratiquait souvent en forêt, au plus près de la matière première. Des bois de pays, tels que l’aulne (tendre et facile à travailler, qui se déforme peu et tient bien à l’humidité), le hêtre, le bouleau, le frêne, le peuplier, l’érable étaient privilégiés. Un billot de bois vert, fendu en deux, était tout d’abord dégrossi à l’herminette, avant d’être montée sur le tour à bois. Les tourneurs sur bois utilisaient des crochets pour creuser la vaisselle en bois.

Le tournage de vaisselle en bois est un artisanat tradidionnel des Bauges (j’habite juste au pied du massif). Des textes attestent qu’il était déjà pratiqué au XVIIème siècle par les paysans l’hiver. Ils travaillaient principalement l’érable sycomore; dont le blanc éclatant, parfois brillant a valu à cette production le nom ironique “d’Argenterie des Bauges”. C’était alors la vaisselle des plus pauvres, vendus dans le sud de la France par des colporteurs.

Nourrir les sens
La convivialité, une ambiance, le partage d’un repas chaleureux. Le choix d’une vaisselle en bois c’est un petit détail… mais qui nourrit les sens au quotidien:
– la vue: la beauté naturelle du bois, sa forte personnalité, sa patine avec le temps
– l’ouïe: finis les crissements désagréables des couverts qui raclent les assiettes pendant les repas! Des clients hypersensibles au bruit et… un monastère m’ont commandé des assiettes en bois! Désormais, quand ma route croise une assiette en grès, c’est un moment désagréable…
– le toucher: le bois est finement poncé, c’est tout doux! Et le contact du bois est chaleureux, il n’a pas la froideur de la céramique.

Et les autres sens? Je choisis des essences de bois peu ou pas odorants. Sur une assiette neuve, on sent surtout l’odeur de l’huile de colza que j’utilise pour la finition. Et le bois n’altère pas le goût des aliment.
Je tourne des assiettes en bois depuis quelques années, et j’ai créé quelques accros parmi mes clients. Ils ne peuvent plus s’en passer!
Très souvent, mes clients adoptent UNE assiette, qui devient la LEUR. Les repas constituent un moment important de notre vie, et quoi de plus naturel que d’utiliser un contenant à soi, et pas une assiette anonyme!

Harmonie des formes
J’attache une importance fondamentale à l’esthétique de tout ce que je fabrique. Créer du BEAU et s’en entourer au quotidien. C’est ce qui me nourrit, ça n’aurait pas de sens autrement. Bien sûr tous les “bouts de bois” n’ont pas le même potentiel, c’est pourquoi je choisis des essences de bois qui ont du caractère. Même pour une assiette en bois, même pour une gamelle, j’essaye de tirer le meilleur parti de la pièce de bois, de soigner les courbes,et bien sûr la finition. Avec parfois moins de réussite, l’harmonie est essentiellement histoire de proportions, et selon la forme de l’ébauche il arrive qu’on ne puisse pas faire de miracles… Mais je suis en recherche!

Comment entretenir une assiette en bois?

Est-ce que la vaisselle en bois est hygiénique?

Retrouver les témoignages de mes clients sur mon livre d’or et aussi sur ma page Facebook