La planche à découper en bois peut servir à tout, c'est un indispensable de la cuisine! Je réalise des planches à découper robustes et très visuelles, tant leur découpe est soignée et racée. En noyer ou en érable, très veinées ou plus uniformes, ces planches a découper conviendront à toutes vos découpes, légumes, viandes, pain...
Parfois mes clients me rapportent qu'ils n'oseront jamais couper sur une telle planche, elles peuvent aussi servir de planche de présentation pour vos apéritifs, ou bien en plateau à fromage original !

Planche à découper en bois

Pour découper ou pour le service, comme plateau à fromage ou planche à saucisson, voici quelques planches à découper en bois de caractère: des bois fruitiers tels que noyer, pommier, poirier ou plus classiquement, en hêtre et érable.

Les découpes des planches sont réalisées pour jouer sur les nuances de couleurs, ou parfois pour conserver un défaut du bois qui apporterait une touche particulière à la planche. Ainsi chacune est unique! Les bords sont soigneusement arrondis: je préfère la douceur d’une courbe aux angles droits! Puis je ponce patiemment les planches à découper jusqu’à obtenir un rendu lisse et très doux. Pas de risque d’échardes! Enfin le bois est nourri à l’aide d’huile de colza (biologique) pour que cette planche à découper trône longtemps dans votre cuisine!

Ces planches à découper sont réalisées en bois de pays, tous sélectionnés pour leur compatibilité avec l’usage alimentaire, conformément aux normes en vigueur. Et contrairement à tout ce qu’on entend, utiliser une planche à découper en bois est parfaitement hygiénique! Pour vous en convaincre, voici quelques résultats de recherche sur le bois, qui conclue que les planches à découper en bois sont à privilégier sur celles en plastique, marbre, etc… qui sont des nids à bactéries:

[accordion class= »accordeon-mini » openfirst= »false » clicktoclose= »true »]
[accordion-item title= »En savoir plus sur l’hygiène »]
On entend souvent que le bois c’est poreux, et que c’est un nid à bactéries.
Quelques études scientifiques démontrent que le bois est au contraire très hygiénique, mieux que le plastique, le marbre et l’inox notamment:

  • L’étude du microbiologiste Dean Cliver sur les planches à découper conclue que la planche à découper en bois est plus hygiénique que celle en marbre, elle-même plus hygiénique que la planche en plastique! Sur la planche à découper en marbre, les bactéries s’étendent rapidement sur toute la surface car elle est très lisse. Sur la planche en plastique, on retrouve plus de bactéries que sur celle en marbre ou en bois. Non seulement les bactéries se répandent sur la planche, mais elles se multiplient aussi dans les traces formées de couteaux; elles ne sont pas éliminées au lavage. Au contraire, elle s’y développent plus facilement. Sur la planche à découper en bois, les colonies sont localisées aux endroits où elles ont été déposées. En effet, la porosité du bois fait que le liquide est aspiré dans la planche. Si le liquide contient des bactéries, celles-ci sont elles-mêmes aspirées dans la planche à découper, ce qui fait qu’elles restent où elles sont et ne se propagent pas à toute la surface du bois. Plus étonnant, les bactéries ne se multiplient pas et meurent graduellement dans la planche à découper en bois. Après 12h, il ne reste que 0,1 à 2% des bactéries dans le bois. Dean Cliver conlue que la meilleur planche est la planche en bois!
  • Cette autre étude démontre que des bactéries présentes dans la viande survivent plus longtemps sur le plastique et l’inox que dans le bois.
  • Cette étude française de 2015, , basée sur des milliers de tests en laboratoire, conclue notamment que:
    • la porosité du matériau bois serait un avantage quant à l’hygiène de cette surface puisqu’elle « piègerait » les microorganismes empêchant leur survie et leur multiplication dans le bois
    • l’anatomie du bois entrainerait un dessèchement des microorganismes du fait de ses propriétés hygroscopiques couplées à l’absence d’apport en nutriments.
    • conséquence du phénomène de dessèchement, 99% des microorganismes inoculés sur le bois ne migrent PAS vers l’aliment sec ou aqueux et gras. Les substances qui migrent sont inoffensives.
    • contrairement aux idées préconçues et aux a priori sur le matériau bois, il n’y a pas d’argument à la non utilisation du bois au contact alimentaire.

En revanche, il est vrai que couper des crudités sur une planche à découper juste après une viande ou une poisson n’est pas indiqué: les bactéries de la viande peuvent ainsi migrer dans les crudités. Dans ce cas, utiliser deux planches distinctes peut être une solution.
[/accordion-item][/accordion]

Affichage de 1–12 sur 216 résultats

Affichage de 1–12 sur 216 résultats