Bois dur de couleur marron rouge au veinage harmonieux très prononcé. Fort utilisé dans le mobilier, son veinage suffit à la décoration.
On distingue en Europe plusieurs variétés: orme champêtre, orme lisse, orme de montagne. Victime d’un champignon vraisemblablement importé d’Asie (vive la mondialisation), c’est devenu un bois recherché

Il était autrefois utilisé pour des usages aussi variés que les roues à aubes des moulins à eau, comme pilotis, pour des arcs ou les affûts de canon, les poulies, en construction navale…

Pour les Grecs de l’Antiquité, l’orme était l’arbre d’Hermès et d’Oneiros (dieu des songes et de la nuit, fils d’Hypnos, dieu du sommeil, frère de Thanatos, dieu de la mort). Les fruits ailés accompagnaient les âmes des défunts devant le juge suprême.
Pour les celtes, il fut le symbole de la générosité.
Les Germains l’ont considéré comme un arbre féminin et sacré (associé au frêne masculin).
Vénérés au Moyen Âge, en Occident, les ormes étaient habituellement plantés sur le parvis devant les églises « vouées aux saints martyrs », peut-être en raison de leur sève couleur rouge sang. Ils étaient le point de rencontre après la messe, le lieu des duels et les juges et plaideurs y rendaient aussi justice sous son ombre.

Affichage de 1–12 sur 14 resultats

Affichage de 1–12 sur 14 resultats